agapkin
AGAPKINE V. I.

L'ateuur de célèbrissime marche «Adieu d'une Slave".

 

La vie de V.I. Agapkine

   
Le nom de  chef d'orchestre militaire Vassily Agapkine à rappeler chaque fois dès que on entend son impérissable marche «Adieu d'une Slave". Il est s'énscrit en lettres d'or dans les comprimés de musiques du monde et chef d'orchestre de l'art militaire. Ce marche est connu et aimé en Bulgarie, en Pologne, en Slovaquie, il est connu en France, en Amérique, au Japon et même en Afrique...

Vassily Ivanovitch Agapkine est né le 3 février, 1884, dans un village de Mikhaïlovskoïé, province de Riazan, dans une famille d'ouvrier agricole paysan. 

Il a perdu sa mère et son père; à sept ans, garçon avec ses frères et sœurs ont dû mendier... Rencontre à pûre l'hasard avec le chef d'orchestre de bataillon militaire a radicalement changé sa vie. A  l'âge de dix ans Agapkine est inscrit comme l'élève dans les fanfares de 308-Tsarevskoe infanterie d'Astrakhan bataillon de réserve.

Cinq ans plus tard, Agapkine était le meilleur chanteur et cornettiste de régiment - un cas rare. A la fin de service, en décembre 1909 Agapkine, maîtrisé un nouveau instrument - la trompette, est allé à la ville de province à Tambov, où il y avait un collège de musique bien connu dans le pays et ou il voulait faire apprendre plus.

12 janvier 1910 Vassily Agapkine inscrits comme trompette-major de Tambov septième régiment de cavalerie de réserve. Vasily obsessionnellement se préparé pour entrer dans college de musiques de Tambov et en automne de 1911, il a été accepté dans la classe des cuivres, par un professeur très respecté - Fiodor Kadychev. Il donne à son élève un sens du goût et de la forme de grands compositions, a enseigné l'art de la direction d'orchestre.

***C'était à Tambov automne 1912, lorsque la première guerre balkanique, que Vassily a créé son marche «Adieu d'une Slave"-"Proshanie Slavianki".

Après la Grande Révolution socialiste d'Octobre, Agapkine en 1918 se porte volontaire pour l'Armée rouge et a organisé les fanfares de premier hussard rouge de régiment. Sous sa bande défile hussards rouges étaient des centaines de miles de la défense incendie contre les Allemands et les Polonais Blanc Grodno, Baranovichi, Minsk et dans d'autres villes biélorusses. Retour à Tambov en 1920, Agapkine dirigé studio de musique et orchestre dans les forces armées de la GPU. En fin d'été 1922 Agapkine quitté Tambov.

Chef d'orchestre et orchestre appelé à Moscou, - écrit le journal provincial "Tambov Pravda." Ce période dans la capital est consideré comme le plus créatif et le plus polyvalent dans sa carrière musical et chef d'orchestre. En 1924, lui et ses fanfares ont assistées le funerail de Lénine. En 1928, Agapkine organisé des fanfares des enfants des rues, dont beaucoup ont s'accrochés à la musique professionnellement. En 1938, il a été invité à participer pour améliorer l'horloge sur la tour Spasskaya du Kremlin. Comme nous le savons, il a terminé avec succès sa tâche.

Lorsque la Grande guerre patriotique Agapkine a été invité à procéder à l'orchestre joint à la parade militaire sur la Place Rouge à Moscou le 7 Novembre 1941. Lors de la Parade de la Victoire en 1945, l'orchestre Agapkine fait partie d'événement. Après la guerre, l'orchestre
Agapkine donne régulièrement des concerts à Moscou.

Compositeur s'eteint le 29 octobre, 1964, inhumé au cimetière Vagankovskoye à Moscou. Il nous a laissé des dizaines de belles mélodies, qui sont encore en faveur auprès des amateurs de musique de cuivres. Mais le marche «Adieu d'une Slave", est le plus célèbre à l'œuvre créatrice du compositeur.

Pour écouter un audio-vidéo exemple d'Agapkine, cliquez ici !